Header ad
Header ad
Header ad
Header ad

Sophrologie vs hypnose : Le match !!!

sophrologue hypnoseNathalie Vallet* : Salut, Jean-Luc, je te propose de co-écrire un article sur la sophrologie et l’hypnose, ça te tente ?

Jean Luc Roquet** : Ben oui, je suis partant, mais sur quel sujet, et pour dire quoi ? Avec une grosse voix genre Stallone derrière et des mitraillettes !… Eh je rigole !

NV : Tu sais, on fonctionne un peu déjà comme deux cerveaux qui fourmillent d’idées, on n’a qu’à faire comme d’habitude, y en a un qui lance une idée, et l’autre rebondit dessus

JLR : l’autre rebondit, euh, sur l’idée, hein ? Pas sur l’un ?! lol !…

NV : oui bon, ça, on le mettra pas dans l’article ! C’est nul !

JLR : ouais, d’accord, pffff, t’as pas trop d’humour aujourd’hui. Bref, donc, ya plein de trucs qu’on pourrait faire, un paragraphe chacun, ou bien, une question sophro, une réponse hypno, ou encore un portrait chinois…

NV : Ah oui, j’adore le portrait chinois

JLR : Oui, du genre : si l’hypnose était…

NV : un animal ?

JLR : Oui, voilà, et ben, ce serait le serpent Kaa dans le livre de la jungle ! Non, je rigole !

NV : Moi je dirais que c’est un aigle… une vision fine et une capacité à viser juste impressionnante… ah zut c’est pas moi l’hypnothérapeute

JLR : ah oui, va falloir respecter les limites, toi t’es sophro, et moi hypno ! Alors si la sophro était un objet usuel…

NV : ça serait un objet simple, utile et adapté à tous…

JLR : du genre ?

NV : je trouve rien là… un objet vraiment utile et aidant, utilisable partout…

JLR : je dis souvent que l’hypnose c’est comme un couteau suisse, on peut s’en servir pour plein de choses

NV : la sophrologie, c’est beaucoup mieux qu’un couteau Suisse

JLR : Oui, c’est un couteau Andorran ! ahaha

NV : absolument ! Plein d’outils avec différentes utilités avec en prime l’aspect rassurant de savoir qu’on l’a sur nous en permanence… un genre de couteau suisse quoi !!! mdr !

JLR : Si l’hypnose était un animal, ce serait… un chat, calme, paisible, attentif et bienveillant

NV : Pour le sophro-animal, je pensais au lion, il a l’air lent et paisible, sa puissance est immense…

JLR : et le chat, il peut aussi attraper au vol une métaphore qui passe, s’en saisir et en faire son déjeuner, je veux dire par là que l’hypnothérapeute peut se servir des métaphores de la personne accompagnée pour l’aider à mieux se comprendre

NV : l’hypnose, c’est du style « tout ce que vous direz pourra être utilisé pour vous… » ?

JLR : exactement, bravo ! Et si la sophro était une fleur ?

NV : les frésias

JLR : c’est quoi des frésias ? Les sophro, vous avez de drôles de références végétales !

NV : multicolores, très parfumées qui procurent de nombreuses sensations toutes simples. Et toc !

JLR : oui, oui, c’est comme les machins sophroquelquechose… Vous aimez bien vous compliquer la vie, vous !

NV : ah bon tu trouves… que les sophrologues sont compliqués ?

JLR : Oui, dans le vocabulaire !

NV : tu rigoles, on ne parle pas de vocabulaire à une sophrologue, on parle de « terpnos logos » c’est quand même pas compliqué ! ahahah… et j’adore les frésias, ces petits bulbes qu’on met en terre à l’automne et qui quelques mois plus tard offrent une multitudes de couleurs et de senteurs dans notre jardin.

JLR : oui, c’est bien ce que je disais ! Bon, et l’hypnose si c’était une fleur, ce serait…une rose, bien sûr !

NV : ça pique?

JLR : Tiens, t’as retrouvé ton humour ? T’as mangé un clown ce soir ?

NV : le clown vit en moi… il sort de temps en temps !

JLR : Hé, c’est pas tout ça, mais si on continue à délirer, Sophromédia, ne voudra pas le publier notre article…

NV : Je suis auteur sur sophromédia, pas question que je leur propose n’importe quoi en effet !

JLR : Allez, pose une sophro-question sur l’hypnose !

NV: Dis-moi JLR, l’hypnose s’attaque toujours à un symptôme ?

JLR : non pas toujours, parfois, souvent, elle s’attaque aux vrais problèmes ! Voilà une hypno-réponse !

NV : dis-moi quelle est la raison la plus fréquente pour une consultation ?

JLR : les personnes anxieuses ! Je dirais même les Personnes Anxieuses. Je dis ça parce que souvent les personnes se définissent par leurs émotions, alors que nous ne sommes pas nos émotions

NV : ah moi c’est un peu pareil… stress et anxiété !

NV : tes patients sont des adultes surtout ?

JLR : souvent se cachent en eux des enfants en difficulté…

NV : dans la transe hypnotique tu t’adresses à l’enfant intérieur ?

JLR : La transe est une danse dense entre la conscience et la non-conscience. Tu vois, en hypnose, on joue beaucoup avec les mots, leur sens, les sons. Je dirais plutôt que je m’adresse à la part non-consciente de la personne

JLR : Je te lance une hypno-question sur la sophro, NV, à qui s’adresse la sophro ?

NV : la sophro s’adresse à tous ou presque… de 5 à 105 ans !

JLR : wow, c’est super, ça fait du monde !

NV : C’est une méthode tellement simple et adaptable… que chaque personne va pouvoir y puiser ce dont il a besoin.

NV : dis-moi JLR, c’est quoi ta définition de l’hypnose ?

JLR : je la vois comme un état de rêverie propice aux changements intérieurs

JLR : et ta définition de la sophro ?

NV : la définition officielle de la sophrologie, c’est la science de la conscience en harmonie… tu sais c’est une méthode complète et progressive

JLR : oui, oui, blablabla ! Mais toi, TA Sophro-Définition ?

NV : c’est une méthode de bien-être et de développement personnel, qui conduit chaque personne qui la pratique à une meilleure conscience de soi, de son corps, de son histoire, de sa place dans le monde et dans sa propre histoire… pour acquérir une meilleure capacité d’adaptation vers un futur plus positif

JLR : ah ben, ça c’est drôle, parce que je pourrais presque mettre “Hypnose” devant cette définition !

NV : j’étais certaine que tu allais vouloir me la piquer !

JLR : tout ce qui est à moi est à toi, et vice-versa ! J’ai l’impression que nous allons dans la même direction, toi avec la sophrologie, moi avec l’hypnose, nous éclairons le chemin de la personne, mais c’est elle qui chemine (je me demande où j’ai entendu ça ?!)

NV : dans un de mes article sans doute !!! (sourire)

JLR : alors on va pouvoir le finir, cet article, tu crois, non parce qu’il y a des lecteurs impatients de voir si on s’est crêpé le chignon !

NV : la sophro est une pédagogie qui conduit à l’autonomie dans la méthode

JLR : l’hypnose est une méthode qui conduit à l’autonomie avec pédagogie ! mdr !

NV : c’est drôle en effet…

JLR : oui, c’est drôle, comme ça on aura un prix de camaraderie parce que finalement on ne s’est pas disputé. Et on aura aussi le prix des sophro-hypno-comiques du mag !

NV : moui… nous verrons…

NV : en tous cas nos pratiques sont comme nous 2, aidantes et complémentaires, ça rejoins ce que je pense de toutes les méthodes de la relations d’aide, elles sont toutes bonnes au moment où elle sont choisies !

JLR : je plaisante ! Tu sais, j’ai une idée, et si on proposait notre conversation comme article ? Ça serait marrant, non ? Et du coup, sans se fatiguer pas à écrire un truc long et ennuyeux ! Qu’est-ce que t’en penses?

NV : Ok ça roule, je me disais que je souhaitais faire évoluer la structure de mes articles… là au moins ça change vraiment ! je copie, je colle et je propose à sophromédia. Merci JLR c’est tellement agréable et assurément pertinent et riche de créer la synergie entre thérapeutes.

JLR : Oui nous venons, sans doute, de contribuer au « peace & love » des praticiens du bien-être et du développement personnel ? Merci NV !

NV : J’en suis convaincue ! Merci JLR.

* Nathalie VALLET Sophrologue à Lyon (69)

** Jean-Luc ROQUET Hypnothérapeute à La Rochelle (17)



Au sujet de l'auteur

Nathalie Gueth Vallet

Sophrologue à Lyon (69) - Formatrice Sophro - Directrice de publication pour Sophromédia

Lire aussi :

4 Comments

  1. nathalie martin

    Super cet article c’est très sympa et surtout très distrayant pour un dimanche ! Je vous remercie tous deux et plus particulièrement Jean-luc ( désolée Nathalie même si nous portons le même prénom ! ) car c’est grâce à Jean-Luc que je suis devenue Hypnothérapeute ! Bien à vous et merci encore !!!!!

    Répondre
  2. Duranton

    Le match? Je dirais plutôt écho complice… Quand les deux sœurs sophrologie et hypnose jouent et se taquinent… Joli échange… Et si la prochaine fois vous nous faisiez les deux petites voix de la conscience sur chacune des épaules du patient… Que choisir sophrologie ou hypnose…? Je ne dis pas le petit ange et le petit diable, vous êtes trop complices… mais je suis sûre que votre Verbe va trouver encore une fois le bon ton humoristique et explicatif… A vos plumes…, non? Mariette

    Répondre

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});