Header ad
Header ad
Header ad
Header ad
Je t’aime et la sophrologie

Je t’aime et la sophrologie

Pour entendre ces mots à résonance magique, certains sont capables de tout, pour d’autres ce n’est pas si simple ni à dire ni à entendre. Ils peuvent rester coincés longtemps dans le fond de la gorge, comme si les verbaliser à haute voix exposait à un péril imminent. Certains vont le dire très souvent, ainsi un peu galvaudé, il peut en perdre de son sens, d’autres vont le garder précieusement en eux et s’en étoufferont. Pudeur pour lui, besoin de se mettre à nu pour elle, peur de se dévoiler pour l’aimant, potion magique pour l’aimé, cette petite phrase a beau élever l’âme au rang suprême, elle demeure et c’est tant mieux dans l’univers de l’intime.
Pourtant s’entendre dire  « Je t’aime » est souvent au centre de nos préoccupations que nous soyons enfants, ados adultes, chaque type jalon qui s’inscrit dans l’existence semble concerné.

Remobiliser notre corps et notre mental

En sophrologie je rencontre souvent des personnes très en attente d’un « je t aime », ou qui me demandent comment avoir l’aisance de pouvoir l’offrir, le dire ou le redire, car lorsqu’il est prononcé, il nous rend unique aux yeux de l’autre et nous dynamise en profondeur.
Et pourtant rien n’est simple, ces mots peuvent nous avoir été refusés dans notre enfance, peut-être associés à un trop grand pouvoir, un lâcher prise trop risqué. Or que nous ayons besoin de le dire ou de l’entendre, la sophrologie peut nous venir en aide, dans le sens ou la sophrologie nous offre la possibilité de nous relier à nous même et à nos propres affects en toute authenticité. Elle nous permet de faire appel à l’énergie positive qui se conquière au fil du temps. A elle seule, elle renforce notre qualité d’être au plus profond de notre essence. Grâce à elle nous pouvons faire bon usage de ce que nous ressentons, pouvoir dépasser nos limites nos peurs et exprimer ce qui nous tient réellement à cœur.
Pouvoir sentir comme il est bon de reprendre en charge ses besoins émotionnels afin de rétablir et nourrir la relation. Même si les mettre à distance semble pour certains une question de survie, il n’est jamais bon ni aisé de tout verrouiller au long terme cela peut influer sur la santé et occasionner bon nombre de troubles somatiques.

La sophrologie nous offre ainsi la possibilité de remobiliser notre corps et notre mental. Elle redynamise notre confiance et l’estime de nous même en faisant appel à nos ressources internes… Notre force d’être se situe dans le présent, l’authenticité de nos divers ressentis, elle est ainsi optimisée au rythme propre de chacun.

Aussi pour conclure je vous propose une petite stimulation en douceur à faire et à refaire autant de fois que le désir se présente :

Celle de pouvoir vous imaginer avec une personne de votre choix qui vous procure beaucoup de plaisir, dans un lieu ou vous vous sentez particulièrement bien. C’est votre lieu ressource, dans cet endroit refuge qui n’appartient qu’a vous et à vous seul, je vous invite maintenant à y mettre des couleurs des odeurs, des saveurs, tout ce qui contribue a en faire un lieu de rêve. Imaginez de pouvoir vous installer mentalement dans votre décor et commencer à respirer mentalement à votre rythme, laisser votre respiration se mettre au calme et lorsque vous vous sentez véritablement apaisé, vous pouvez imaginer dire ou recevoir un « Je t’aime » dans un chuchotement ou un cri et sentir combien cette merveilleuse émotion mobilise votre corps dans son ensemble.
Mais maintenant le silence s’impose…
Car l’intime doit demeurer secret et c’est mieux comme cela !

Crédit photo : pixabay.com



Au sujet de l'auteur

Sylvie Cabre

Sophrologue à Emmerin (59)

Lire aussi :

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});