Nous sommes au seuil du 2ème mois de confinement. Cette situation – qui perdure et nourrit les incertitudes –  génère naturellement en nous des émotions dont nous nous passerions bien: stress, anxiété, colère et peur.

Ces émotions, nous les ressentons en temps normal, mais elles sont pour certains d’entres nous décuplées dans ce contexte, et ce quelque soit notre âge.

La perte partielle de l’emploi pour beaucoup, à travers la mise en place du chômage partiel, la crainte du déconfinement qui arrive, au vu d’un maintien du respect des gestes barrières et distances sanitaires parfois difficiles à concevoir, l’inquiétude face à un avenir incertain,  la difficulté à se projeter peuvent rendent le quotidien pesant, et avoir des conséquences sur notre humeur, notre état de santé général de façon plus large.

Chacun vit l’expérience de cette pause de façon très personnelle. Le vécu est bien sur variable, selon que l’on vive cette période seul, ou encore en famille.

Dans beaucoup de familles une nouvelle organisation est nécessaire.

La plupart d’entres nous poursuivons les activités grâce au télétravail, et c’est une chance. Néanmoins, combiner vie professionnelle et vie personnelle peut s’avérer difficile et apparaître comme un véritable challenge: structurer ses journées, limiter les distractions, s’imposer ses propres limites de travail, se monitorer en quelque sorte.
Pour les plus jeunes, la situation peut être perçue de façon très positive, mais aussi parfois  inconfortable.
En effet nous arrivons presque au terme de ce confinement, et  l’organisation de la reprise scolaire est encore incertaine. Les jeunes doivent s’attendre à une nouvelle vie scolaire . Aussi, pour beaucoup, ce sera une période de « continuité pédagogique », depuis le domicile.

Le temps que nous passons dans la nature a chuté. Or nous avons grandement besoin de ces moments à l’extérieur.
Le mode de vie urbain ne favorise évidemment pas ces instants essentiels à notre équilibre intérieur, et cette pause accroit considérablement le phénomène.

Le tableau est assez sombre. En toute objectivité.

Pourrait on malgré tout essayer de percevoir cette crise comme une opportunité ?

Il est en effet en notre pouvoir de vivre l’expérience de cette inévitable pause comme une opportunité, de changement, d’ouverture, afin de rendre cette période inédite plus riche, moins subie. Une opportunité de repenser sa vie en quelque sorte.

Notre quotidien n’est plus le même depuis deux mois et l’intégration du changement de vie ne se fait pas forcément naturellement.

Bien évidemment cette vision d’une opportunité pendant la crise s’adresse aux personnes en sécurité à leur domicile, et dont les proches et entourage vont bien également. Beaucoup à ce jour ont malheureusement connu la perte de proches et êtres chers.

L’accompagnement sophrologique

Par des techniques de respiration, de détente musculaire, et de visualisation positive, la Sophrologie pourra contribuer au bien être de chacun. Et plus encore, aider à développer ses propres ressources et potentiels, son potentiel imaginatif et créatif.

Des plages de repos nécessaires

S’accorder du repos, fermer les yeux, se projeter mentalement pour accéder à des ressentis agréables, sont autant de possibilités qu’offre la pratique de la discipline.

La diversité des techniques proposées permet d’acquérir de nouvelles facultés de percevoir, dans la profondeur.

Exemple de techniques :

Le training autogène de Schultz, au point de départ mental favorisant le lâcher prise.

Sophro Présence du positif : Par l’évocation d’un contenu positif (souvenir, être aimé, objet) , la mobilisation des sensations et émotions positives éprouvées renforce la confiance en soi, fait office d’anti stress en quelque sorte.

Ces techniques favorisent l’intégration du changement de vie: nouvelles habitudes ; nouveau regard sur soi, nouvelles activités .

Technique de la Bulle de Protection:
Capable de vivre pleinement tout ce qui se présente, et d’appréhender les contrariétés du quotidien et pressions extérieures, cette technique, dans une rencontre entre le corps et l’esprit, permet de vivre son propre espace, protégé. Une bulle est placée et tout ce qui génère confusion, ou encore ce qui dérange, rebondit sur cette bulle.
C’est la  création d’un espace, dans lequel chacun pourra y vivre ses valeurs, son plein potentiel.

Sommeil

Un sommeil de qualité est gage d’équilibre psychique, émotionnel et physique.

La période anxiogène que nous traversons influence grandement notre sommeil.

Aussi, l’exercice physique étant limité, les possibilités d’extérioriser ce qui nous dérange est limité.

Certaines techniques pourront être utilisées afin de programmer un bon sommeil, en définissant de nouvelles stratégies, et ainsi mettre son sommeil « sous protection ».  Elles s’avèrent très efficaces.

La possibilité aussi, de vivre, avec ses 5 sens, une période de sa vie passée , où le sommeil était de qualité.

Identifier les sensations qui favorisent un bon endormissement, définir les facteurs augmentant les gênes durant la nuit, sont autant de pistes à explorer avec le sophrologue afin de mettre en place un protocole adapté.

Développer sa créativité en période de confinement

La vie des jeunes et des ados confinés ou comment occuper les enfants et plus petits

A l’aide de techniques simples, la Sophrologie offre un espace pour prendre conscience de toutes ses émotions, depuis sa corporalité. Pour lutter contre l’accumulation de tensions, le stress, ou la colère, des techniques très diverses sont réalisables chez soi. Les séances pourront être réalisées tantôt assis, allongé ou encore debout , ce sera le cas des relaxations dynamiques.

Exemple de techniques :

Sophro Attention et concentration: capitation d’un objet neutre, naturel. Perception dans ses détails.
C’est un travail de maintien de la concentration, et de l’attention.

Cette technique est particulièrement intéressante pour lutter contre le stress.

Les relaxations dynamiques: prendre conscience de son corps, sa forme , son mouvement.  Instaurer la détente.

Sophrologie pour les enfants : la sophro-ludique

La discipline est parfaitement adaptée aux enfants. Les pratiques avec les enfants offrent au corps et à la conscience de nouvelles possibilités, à partir du jeu.
Des techniques afin de développer la concentration, revenir à soi, découvrir son corps, repérer les émotions, qu’elles soient agréables ou désagréables sont proposées et visent à accroitre l’autonomie, la présence, et le lâcher-prise.

Les exercices de respiration et de relaxation musculaire sont au cœur du processus.
Pour les plus petits, des contes, histoires imagées et exercices adaptés seront proposés.

La pratique des voyages

L’utilisation des voyages en Sophrologie est ancienne. Cette pratique offre une infinité de possibilités de phénomènes.

Il s’agit de se mettre dans une situation et de la vivre ici et maintenant, en laissant apparaitre tout phénomène- sensation, émotion, ressenti- sans aucune interprétation.

Cette technique est très intéressante, tout d’abord par le bien être qu’elle engendre, mais également par le fait qu’elle nous aide à développer notre capacité d’imagination, de création.

Le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réellement vécu et le fortement éprouvé, imaginé, visualisé.  C’est tout le génie de la méthode.

Cette expérience intérieure permet d’offrir de nouveaux possibles.

L’été approchant à grands pas, je ne saurais que recommander le Voyage vers le Soleil; vous y puiserez toute l’énergie dont vous avez besoin!

L’importance du rire plaisir et du jeu

Un célèbre docteur disait qu’une minute de rire équivaut à 45 minutes de relaxation.

Parmi les activités facilement réalisables chez soi, le Yoga du Rire.

Parfaitement complémentaire à la sophrologie, cette « méthode thérapeutique  » crée en Inde il y a une vingtaine d’années, possède de fabuleuses vertus. 
Rire intentionnellement, tout simplement,  afin de se faire du bien !

Conclusion

L’étrange expérience du confinement nous incite à revoir notre façon d’être .

Au cœur d’une certaine agitation, essayons d’y voir la possibilité de réévaluer nos ressources individuelles.

La sophrologie , à ce titre, s’impose comme une vraie technique de développement personnel.

En ces temps inédits, chaque source de joie trouvée, de créativité, et ce en toute sécurité, est une petite victoire.

Crédit photo : Pixabay.