Header ad
Header ad
Header ad
Header ad
La sophrologie et la douleur

La sophrologie et la douleur

Témoignage d’une sophrologue : comment la sophrologie peut aider à gérer la douleur ?

Comment tout peut basculer en 5 mm, à l’aube d’un week end, une chute imprévisible a tout bouleversé. En me relevant et en regardant mon poignet j’ai tout de suite vu comment aller se dérouler la soirée, mon poignet était cassé, l’os déplacé, je suis allée aux urgences en sachant que je n’en ressortirais pas le soir même. on allait m’opérer c’était sûr. Je me sentais très calme malgré la douleur aigue très forte, j’ai senti que j’allais m’évanouir, et là j’ai su comment réagir, grâce à la respiration. A mon arrivée aux urgences la radio a confirmé que le radius était cassé en 2 morceaux et déplacé, j’étais toujours très calme et l’annonce de l’opération d’urgence m’a laissée sereine, j’ai accepté, lâché prise, fait confiance. Il a fallut ensuite « raligner » mon bras, sans anesthésie, j’ai utilisé les exercices de respiration que j’ai l’habitude d’utiliser en sophrologie, ainsi que mon image ressource en visualisant les 2 bouts de radius qui se rejoignaient. ce fût très douloureux mais dans le calme et le personnel soignant m’a trouvée très zen. bien sûr la sophrologie n’a pas « effacé » la douleur intense mais m’a aidée à l’accepter, à la vivre et l’accompagner. La nuit qui a suivi fût douloureuse mais je n’avais aucune angoisse, puis on m’a opéré le lendemain matin. j’ai vécu ces 2 jours à l’hôpital très sereine, la sophrologie m’a vraiment changée, je n’étais pas envahie par les émotions ni les angoisses, je suis certaine que cette même épreuve aurait été bien différente quelques années auparavant. J’ai accepté sans angoisser l’idée de l’opération et de l’anesthésie, je n’ai pas eu peur de ne pas me réveiller, j’ai pu grâce aux exercices de respiration mieux accepter et tolérer la douleur.

La sophrologie et la douleur

Dans cette situation que j’ai pu réaliser toute l’efficacité de la sophrologie, tant au niveau curatif pour soulager mais également en prévention comme traitement de fond car depuis ces années de pratique je suis devenue plus sereine, moins angoissée, je suis moins envahie par les émotions et c’est dans une épreuve comme celle-ci que j’ai pu m’en rendre compte. J’ai aussi fortement apprécié la réaction du personnel soignant face à mon état et connaissant ma profession, je les ai trouvés très ouverts et intéressés par la pratique de la sophrologie, il en est de même pour mes connaissances et ça fait du bien.

crédit photo : pixabay.com



Au sujet de l'auteur

Valérie Robert

Sophrologue à Tullins (38) - Pôle Santé les Physallis

Lire aussi :

3 Comments

  1. Gisèle Watbled

    oui, effectivement, la sophrologie peut aussi intervenir pour les douleurs. C’est une aide précieuse dans notre quotidien.
    Les effets de la douleur seront moins réactive, et nous prendrons le recul nécessaire, à travers la concentration, la respiration, et la visualisation, ce sont des techniques simples, et lorsqu’elles sont bien « ancrées » en soi, c’est un grand bonheur de découvrir ce potentiel en nous…
    Merci pour ce beau témoignage.
    GW sophrologue en Vendée.

    Répondre
  2. Guillet Nathalie
    Guillet Nathalie

    Merci pour cet article Valérie.

    C’est exactement ça.
    Avec la Sophrologie, il est plus facile d’appréhender les difficultés de la vie quotidienne et la douleur en fait partie.
    Par la technique de l’expulsion du négatif/inspiration du positif, j’ai aidé des personnes qui avaient des douleurs persistantes (depuis plusieurs semaines en continu) qui sont entrée dans mon cabinet avec une souffrance évaluée à 9 sur 10 à ressortir avec une échelle de 2 sur 10 en 20 minutes.
    Grace à la Sophrologie on peut non seulement aider à la gestion de la douleur mais également aider par la visualisation à accélérer la guérison (je m’en suis servie pour une grosse entorse)
    Bravo.
    Nathalie

    Répondre
  3. Christine

    Bonjour,
    je souffre d’une fibromyalgie et ai mal de partout, à côté de ça j’ai d’autres problèmes mécaniques, cruralgie, séquelles d’opération de la coiffe suivie d’algoneurodistrophie , problèmes lombaires, et la fibro n’arrange en rien ces douleurs !
    j’habite en région lyonnaise, est ce que quelqu’un pourrait me conseiller une personne pouvant m’aider dans ma région ?
    Merci d’avance 0
    Christine

    Répondre

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});