Header ad
Header ad
Header ad
Header ad
La Conscience et la Sophrologie

La Conscience et la Sophrologie

Sophrologie ou conscience harmonieuse

Pour Le Pr Caycedo, la conscience est la force d’intégration de tous les éléments et structures physiques et psychiques existentiels de l’être.

Elle rassemble toutes les structures de l’être (physique, psychique, émotions, valeurs…)

En sophrologie, nous travaillons sur les capacités de la Conscience (par exemple activer et renforcer l’écoute du corps) et non sur les contenus (sans chercher à analyser et comprendre les sensations qui émergent).

Nous distinguons 3 états de consciences (qualitatives) et des niveaux (quantitatifs)

Les états :

  • conscience pathologique (cas psychiatriques, dépression, folie…)
  • conscience ordinaire (cas psychologique, burn-out, deuil , déprime…)
  • conscience sophronique (étudié par la sophrologie, une conscience ouverte, harmonieuse et idéale)

Les niveaux :

  • veille
  • niveau sophroliminal ( où les capacités sont optimisées)
  • sommeil

L’allégorie de la Caverne de Platon

Alfonso Caycedo compare le développement de la conscience à l’allégorie de la caverne.

Selon « la caverne » de Platon , dans la vie nous avons 3 possibilités, soit nous sommes bien dans notre vie, nous ne souhaitons rien changer ( peut être la peur de découvrir ce qui se trouve hors de la caverne) et nous restons donc toute cette vie dans une conscience ordinaire ( nous restons dans la caverne).

Soit nous devenons malade, maladies psychologiques, physiques, folie… et nous sombrons dans une conscience pathologique( nous reculons dans les profondeurs de la caverne).

Soit nous avons envie d’améliorer notre vie, nous souhaitons trouver l’harmonie, vivre la vie autrement, apprécier toutes les bonnes choses et surtout capter tous les signaux , tout ce qui peut nous entourer, nous voulons voir au-delà de la caverne, alors nous en sortons et découvrons ce qu’il y au delà, nous apprenons à maîtriser toutes ces nouvelles choses, cette nouvelle conscience du monde et nous transformons ainsi notre existence pour une conscience sophronique (conscience en Harmonie).

Développement de la conscience

En nous travaillons au niveau sophroliminal, le niveau de conscience entre veille et sommeil, qui développe notre qualité de présence et d’intégration des phénomènes.

Ce niveau de conscience, permet à tout exercice d’avoir une meilleure portée, d’améliorer la capacité mnésique (mémoire), d’être plus concentré sur nous même et de porter un nouveau regard sur les phénomènes (sans jugement), pour un meilleur accueil et intégration de ceux-ci.

Le but de la sophrologie est de développer la conscience harmonieusement, c’est à dire de passer d’un état de conscience ordinaire à une conscience sophronique .

Cette conscience sophronique est une conscience développée, élargie, une nouvelle vision du monde, qui permet que rien ne nous échappe ou presque. Capter tout ce qui nous entoure, pour nous aider aussi à prendre nos décisions au mieux, capter notre état personnel à chaque instant. Une conscience qui tend vers un bien-être, une intégration positive de chaque événements de notre vie, où toutes nos capacités sont optimisées.

Ceci est possible grâce au processus de découverte, conquête, transformation.

Au cours des exercices, nous passons du niveau de veille habituel au niveau sophroliminal et nous ouvrons notre conscience vers la conscience sophronique. Après L’exercice, nous remontons vers la veille mais plus au même point de départ, notre conscience en sort évoluée et un peu plus à chaque répétition des exercices.

Après chaque pratique nous sortons changer de l’expérience.

Nous découvrons la première foi la région phronique, qui est le lieu d’harmonisation de toutes nos structures, premier contact avec soi.

Puis, avec les répétitions de l’exercice, nous développons, petit à petit, notre état de conscience (c’est la conquête) pour arriver un jour à un état de conscience sophronique ! ( c’est la transformation) nous l’avons intégrée à notre quotidien.

Plus concrètement, nous allons dans un premier temps développer la conscience de notre corps pour une perception plus fine de nos sensations, des ressentis, des émotions… nous reconnecter à notre monde intérieur pour nous le réapproprier.

Dans un second temps, nous allons développer la présence à notre mental pour entraîner notre conscience illimité à se mobiliser dans sa tridimensionnalité (spatiale et temporelle).

Ensuite, nous mettons en relation ce qui nous entoure, ce que nous pensons, les événements, avec la manière dont nous réagissons intérieurement. C’est la liaison de notre mental et notre corps qui va développer notre intuition, pour une meilleure capacité d’adaptation et une meilleure connaissance de nous même.

Cette dernière étape, favorise une plus grande conscience de ce qui nous anime positivement et nous permet de connaître nos valeurs existentielles. Cette conscience dévoilée nous apporte une harmonie totale et un épanouissement personnel pour une vie plus sereine.



Au sujet de l'auteur

Aurélie Pouget

Sophrologue à Marseille et Allauch (13).

Lire aussi :

2 Comments

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});