tennis sophrologieLe Manceau Jo-Wilfried Tsonga vient d’effectuer un beau parcours lors de la dernière édition de Roland-Garros. C’est face à Stanislas Wawrinka – le suisse qui est désormais un peu sa bête noire – qui a stoppé son parcours vers la finale du grand tournoi.

Le tennisman âgé de trente ans pratique la sophrologie depuis quelques temps. Nicolas Escudé, l’un des ses entraineurs et ancien vainqueurs de la Coupe Davis, explique à France Info que le champion « s’est remis en question et qu’il s’est surtout recentré sur lui-même. » Le joueur relativise beaucoup plus facilement et ne se disperse plus dès l’apparition de la moindre contrariété.

Lire l’article sur francetvinfo.fr

Crédit photo : Freeimages.com